Antoine Bourdelle, ses élèves et Wikipédia

La genèse du projet Wikipédia porté par le musée Bourdelle trouve ses racines dans la volonté de diffuser au plus grand nombre et mettre à la portée de tous les recherches en cours sur Bourdelle et ses élèves. À l’occasion de la préparation de la future exposition «Transmission/Transgression, maîtres et élèves dans l’atelier : Rodin, Bourdelle, Giacometti, Richier, … », les archives et la documentation concernant l’enseignement de Bourdelle et ses élèves ont été mobilisées, étudiées et exploitées. La recherche cependant ne s’arrêtera pas avec l’ouverture de l’exposition et va continuer sur le temps long, que ce soit sur ce carnet de recherche ou sur Wikipedia.

Dans cette optique de diffusion au public de nos recherches sur les élèves de Bourdelle, Wikipédia est apparu comme un médium efficace et facile d’accès, de plus en plus d’institutions contribuant à l’encyclopédie en ligne, comme le musée des Beaux-arts de Lyon. L’une des premières taches a d’abord été de faire un état des lieux des fiches des élèves de Bourdelle existantes sur Wikipédia. En janvier 2018 nous avons recensé 37 pages sur le Wikipédia anglophone, 19 en allemand, 9 en espagnol, 4 en catalan. Sur le Wikipedia francophone nous avons trouvé 21 pages d’élèves de Bourdelle, ce qui représente une faible partie émergée de l’ensemble de ses élèves.

Pour ceux et celles ayant déjà une page existante mais qui n’avaient pas encore la mention « Catégorie : élève de Bourdelle » – ce qui était le cas pour Léon Indenbaum et Margaret Cossaceanu-Lavrillier – nous l’avons ajoutée, ceci afin qu’ils et elles soient répertoriées comme tels par Wikipédia. Nous avons aussi constaté que certain·e·s élèves bien qu’ayant poursuivi une carrière artistique après leur formation auprès de Bourdelle et reconnu·e·s dans leur pays d’origine, n’avaient pas de pages Wikipédia en français. Ce fut le cas de l’artiste allemande Hedwig Woermann, dont la littérature principale la concernant est écrite en allemand – ainsi que sa page Wikipédia – et aucune de ses oeuvres n’est conservée dans les collections publiques françaises. Nous avons donc décidé de créer une page en français, pour faire découvrir au public francophone cette peintre et sculptrice, passée par les ateliers de Bourdelle en tant que praticienne et élève.

En créant de nouvelles pages et en rattachant les pages déjà existantes d’élèves à Bourdelle, nous avons contribué à augmenter le nombre de pages contenant la mention « Catégorie : élèves de Bourdelle », elles sont maintenant au nombre de 31. Une des difficultés rencontrées fut de documenter ces parcours et de réunir un maximum d’éléments fiables, aussi bien des sources primaires présentes dans les archives du musée Bourdelle que dans la littérature de seconde main qui fait autorité sur Wikipédia. Nous avons aussi tenu à diffuser nos recherches sur les élèves de Bourdelle mais aussi celles concernant des membres de son entourage, qui travaillent dans son atelier, comme Gaston Toussaint, un de ses praticiens, et Sésostris Vitullo, qui entra d’abord dans l’atelier de Bourdelle comme modèle avant de devenir lui-même sculpteur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.